REKLAMA

Comprendre la foi catholique [chronique de l'abbé Mateusz Markiewicz]: Dieu le Père

Le sujet de la paternité divine est celui qui nous introduit un peu dans le mystère trinitaire et dans une certaine tentative de compréhension de la Sainte Trinité. C’est l’une de ces vérités de la foi chrétienne qui dépasse infiniment l’intelligence humaine : il n’y a qu’un seul Dieu, en trois Personnes. Chacune d’entre Elles est Dieu, mais il n’y a pas pour autant trois Dieux. Entre ces Personnes, il n’y a aucune différence sauf celles basées sur les relations, c’est-à-dire les rapports existants entre eux.
Dieu Comprendre la foi catholique [chronique de l'abbé Mateusz Markiewicz]: Dieu le Père
Dieu

La première des Personnes est le Père. Mais pour être Père, il faut avoir engendré un Enfant et grâce à la Révélation nous savons, que cet Enfant est le Fils de Dieu, le Verbe. Puisqu’Il est engendré, cela veut dire qu’il est Dieu comme son Père. L’amour qui les unit, car personne ne nierait l’existence d’une telle relation au sein de la famille, est le Saint-Esprit, qui procède de deux premières Personnes Divines. Certes, je n’essaie même pas vous prouver ainsi l’existence de la Sainte Trinité, car c’est une vérité connaissable uniquement grâce à la Parole de Dieu. Cependant, en présentant brièvement ces relations, je peux vous montrer aussi les relations de Dieu avec le monde et surtout avec nous.

Notre monde, nous-mêmes, nous n’avons pas été engendrés par Dieu, mais créés. Cela ne veut pourtant pas dire que Dieu ne se comporte pas comme Père à notre égard. Il nous a donné tout ce dont les hommes ont besoin pour une existence autonome. Cependant, Il ne se comporte pas comme si le sort des humains ne l’intéressait pas. Il sait que nous avons commis plus d’une faute, dont la plus lourde en conséquences est le péché originel. Cependant, Dieu ne se fâche pas et ne renie pas ses créatures. Il nous a promis et nous a donné comme Sauveur son propre Fils. Mais avant l’Incarnation du Fils de Dieu, le Père a continué de s’occuper du monde, non seulement en le soutenant dans l’être, mais aussi en choisissant une personne, Abram, qui a donné naissance au peuple élu de Dieu. Le peuple juif était considéré dans l’Ancien Testament comme l’enfant bien-aimé de Dieu qui certes n’est pas libre de fautes, mais qui peut toujours compter sur le pardon et l’amour de son Père, Dieu.

C’est par l’œuvre de Jésus-Christ, dont les moments les plus importants nous célébrons cette semaine, que nous pouvons devenir des vrais fils adoptifs de Dieu, les frères de Jésus lui-même. En payant la dette à notre place, le Sauveur n’a pas seulement rendu possible notre entrée au ciel. Il a fait bien plus : Il nous a rendu ses frères, en prenant la même nature que la nôtre. C’est le Fils de Dieu qui nous a appris à prier avec les paroles Notre Père, qui désignent clairement la relation privilégiée que les disciples de Jésus ont avec Dieu, la relation de filiation. Cette filiation divine sera pour nous permanente au ciel, où nous allons voir de façon bien plus claire non seulement le mystère de la Sainte Trinité, mais tous les autres mystères.

Chroniques de l'abbé Mateusz Markiewicz, prêtre catholique, membre de l'Institut du Bon Pasteur.

 

Retrouvez la chronique n°1: "Je crois" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°2: "Le Symbole des Apôtres" en cliquant ici

Retrouver la chronique n°3: "Un seul Dieu"en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°4: "Unicité et perfection de Dieu" en cliquant ici

Retrouvez la chronique n°5: "Dieu peut tout faire, mais..." en cliquant ici

 


Ankieta
Czy Donald Tusk dzieli Polaków?

 

POLECANE
Wydarzenia

Związek

Ankieta
Czy Donald Tusk dzieli Polaków?
Tygodnik

Opinie

Popkultura