REKLAMA

Les nouveaux coupeurs de têtes du P.A.F.

Depuis toujours, la politique s’est nourrit de débats. Houleux, rassembleurs, diviseurs ou bien encore orageux, il était acquis que nous pouvions tous « discuter » sans nous entretuer. Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, ce temps n’est plus. La macronie est devenue le plus grand parti détestateur du peuple français. Voyons comment, ces pourfendeurs de la contradiction s’y prennent pour annihiler toute contestation.
 Les nouveaux coupeurs de têtes du P.A.F.

Désormais, plus un seul plateau de télévision n’y échappe. Par notre contribution à l’audiovisuel public, nous alimentons des débats qui n’en sont pas, des conversations à sens unique, des polémiques stériles et des palabres orientés. Que les écrits d’un journal comme Médiapart offusquent parfois nous en conviendrons, ils viennent néanmoins de la part de journalistes faisant preuve d’un véritable travail de recherches, digne de leur profession. Mais que les émissions de télévision soient devenues des repères de coupeurs de têtes de toute opposition, nous ne pouvons que le dénoncer.

Allant de politiciens reconvertis inféodés au pouvoir en place à des juges retraités, d’ancien premier ministre en recherche de notoriété perdue à d’antiques porte-parole de parti, les nouveaux arrivants du PAF n’ont décidément rien en commun avec la France populaire. Ils ne la connaissent pas, ils comblent le vide d’une ignorance volontaire ou pas, par de la sémantique en utilisant la machine à phrases, l’amie des communicants, cet outil merveilleux qui les aident à parler pour ne rien dire…

Où sont les représentants des petits entrepreneurs? Où sont les mandataires des 10 millions de pauvres? Où sont les défenseurs de la ruralité? Où sont les personnes handicapées? Où est la vérité quand rien dans les interventions des figurants de plateau, ne correspond à la réalité sociale de la Nation?

Les « coupeurs de têtes » rendent invisibilise dans des propos méprisants, la France populaire qu’ils détestent tant. L’objectivité ne les concernent plus, leur seul crédo est de rabaisser l’opposition, écraser les idées et la pensée, déconsidérer ceux qui demandent à travailler dans la dignité, discréditer ceux qui ne pensent pas comme eux. Ils enlaidissent la France populaire, celle qu’ils aimeraient tant rayer de la carte pour ne garder que les grandes métropoles. Leur agressivité latente prouve d’ailleurs le niveau de collusion entre ce « journalisme » et le pouvoir. Ils tournent dans un microcosme où l’auto-congratulation parisienne domine. Ils se prennent pour des apôtres propageant la bonne nouvelle… Quelle ineptie! Les apôtres au moins, avaient de l’empathie!

Quand plus aucun chroniqueur ne correspondra ni dans ses propos ni dans son expérience, à la vie réelle des Français, alors nous pourrons éteindre nos télévisions, et revenir à la société de bienveillance que nous connaissions il y a encore peu de temps. Celle de la France d’avant la macronie, celle de la France d’avant les profits et profiteurs en tout genre.

Jacline Mouraud, entrepreneur, étincelle des gilets jaunes, candidate à l'élection présidentielle de 2022. Auteur de « Jaune...Et après? » Editions Télémaque 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ankieta
Powinniśmy przyjąć imigrantów Łukaszenki?

 

POLECANE
Wydarzenia

Związek

Ankieta
Powinniśmy przyjąć imigrantów Łukaszenki?
Tygodnik

Opinie

Popkultura