REKLAMA

Démission ou complicité ?

Dans les années 1980, les gouvernements de François Mitterrand se sont succédés, à grand renfort de promotion de « l’enfant-roi »: plus de sanction à l’égard de ces petits chérubins, surtout ne pas les brusquer, même s’ils enfreignaient les lois.
 Démission ou complicité ?

Quarante ans plus tard, les enfants-rois sont eux-mêmes devenus parents, et les enfants de ceux à qui nos dirigeants ont tout passé, se sont rendu maitres de nos rues, de nos halls d’immeubles, de quartiers entiers. Les trafics en tout genre se sont développés à vitesse grand V, à l’instar de l’économie souterraine, une certaine délinquance s’est installée et les innombrables « faits divers » qui n’en portent que le nom, tapissent chacune de nos journées, dans un état de sidération sécuritaire de la population française.

Car, dans le même temps, nous assistons à la démission inexorable de nos élus. La mairie de Sarcelle dans une note, vient d’interdire les courses-poursuites de Police en cas de refus d’obtempérer; le ministre de la santé veut rendre pérennes les salles de shoot; le maire de Lyon veut offrir des cours de théâtre aux responsables de rodéos urbains… Qu’à cela ne tienne! Les délinquants sont donc tous absous par un pouvoir démissionnaire avant même la commission des délits. On croit rêver!

Cette délinquance graciée d’avance, à donc tous les droits en France. En ce qui nous concerne ? Rien ne nous sera excusé: cinq minutes de retard sur le couvre-feu parce qu’il fallait récupérer les enfants chez la nourrice, nous a gratifié de 135€ d’amende; un excès de vitesse de 1km/h devant un « radar-machine à sous », et un merveilleux PV n’aura aucun mal à atteindre notre boite aux lettres et si nous refusons d’obtempérer, nous, nous serrons aussitôt amené au poste, sans rappel à la loi.

Ce petit jeu, dont le résultat est parfois meurtrier, auquel se livrent des élus, se résume en une phrase: ils sont actuellement tous dans la caresse électorale. Ils ne réfléchissent plus au peuple en terme de citoyen mais bel et bien en terme de votant, et pour eux qui plus est !

Mais ce que semble oublier les adeptes de cette pratique, c’est que si le délinquant peu potentiellement voter pour ses complices; nous, nous n’hésiterons pas à voter contre ces incapables qui refusent d’assurer la sécurité et la protection due à chaque citoyen de notre pays.

Jacline Mouraud, entrepreneur, étincelle des gilets jaunes , candidate à l élection présidentielle de 2022. Auteur de « Jaune...Et après? » Editions Télémaque 


Ankieta
Czy Konstytucja RP jest nadrzędna wobec prawa UE?

 

POLECANE
Wydarzenia

Związek

Ankieta
Czy Konstytucja RP jest nadrzędna wobec prawa UE?
Tygodnik

Opinie

Popkultura