REKLAMA

Orban claque la porte du groupe européen des LR

Las (dégouté serait plus juste) des attaques répétées contre ses eurodéputés qui défendent le mode de vie européen et combattent l'immigration en provenance des pays islamiques, le 1er ministre hongrois a décidé de quitter le groupe PPE, premier groupe au parlement européen dont font partie Mme Morano et M. Bellamy qui votent régulièrement avec les FI, les Verts, le PS et EM!.
 Orban claque la porte du groupe européen des LR

Le PPE qui rassemble désormais uniquement des partis de la droite progressiste tel que les LR ou la CDU, n'est plus, de l'avis des observateurs, qu'une chambre d'enregistrement des décisions d'Angela Merkel. La chancelière s'appuyant, en Allemagne, sur une coalition avec les socialistes au niveau fédéral qui eux-mêmes s'allient avec les Verts au niveau régional, le groupe PPE fait de même au Parlement européen et s'allie régulièrement avec les groupes de FI, les Verts, le PS et EM! sur les sujets sociétaux et d'immigration. Ainsi Mme Morano, pour cette législature, a voté à chaque fois et parfois avec M. Bellamy contre la Pologne qui refuse les migrants des pays islamiques, l'institutionnalisation des théories du genre et la chosification des enfants. Lors des votes de Mme Morano et M. Bellamy, Viktor Orban, très remonté, avait déclaré: "La résolution du Parlement est une nouvelle attaque des progressistes contre la catholique Pologne"! Ces votes et résolutions sont consultables sur le site du parlement européen (voir tweet ci-après).

Il est intéressant de noter que les textes votés reprennent des rapports et témoignages d’ONG de Soros. Certains vous parleront de menace sur l’Etat de droit en Pologne mais comme le souligne la Vice-Présidente de l’Association française de droit constitutionnel et professeur de droit public à l’université Rennes-I, Anne-Marie Le Pourhiet: « L’animosité des juges et des dirigeants européens envers la Hongrie et la Pologne participe d’une démarche idéologique déguisée en défense de l’État de droit » qui pose la question de savoir «A-t-on encore le droit de choisir un gouvernement conservateur en Europe?».

 

 

 

 


Ankieta
Czy Donald Tusk dzieli Polaków?

 

POLECANE
Wydarzenia

Związek

Ankieta
Czy Donald Tusk dzieli Polaków?
Tygodnik

Opinie

Popkultura