REKLAMA

Que n'ont-ils pas dit ? Que n'ont-ils pas fait ?

Ce 21 avril 2021 l'hebdomadaire Valeurs Actuelles, publié la lettre ouverte des Généraux et officiers de l'armée en retraite, intitulée "Pour un retour de l’honneur de nos gouvernants".
 Que n'ont-ils pas dit ? Que n'ont-ils pas fait ?

Lettre dans laquelle ils ont relayé leur constat sinistre et leurs inquiétudes sur le devenir du pays qu'ils ont servis. 

Lettre ouverte soutenue par Marine Le Pen et le Rassemblement National.

Mais voilà, comme nous en avons l'habitude maintenant, avec le petit monde de l'entre-soi politico-médiatique si par exemple, le 14 juillet à Sanary-sur-Mer, il fait soleil et que Marine Le Pen le constate, toute la nomenklatura dira le contraire. "Pour ne pas faire le jeu du RN".

Ici n'est pas le plus grave, effectivement le déferlement de désapprobation voir de haine et d'une toute autre gravité.

Par les ministres d'abord, Agnès Pannier-Runacher les traitant de "généraux en charentaises" et leur ministre de tutelle Florence Parly demandant des sanctions pour les "factieux" rappelons que cette dernière est aussi capable de tirer au FAMAS, que moi de coudre à la machine.

Des proches du RN nous disent les oracles de la bobosphère. En réalité, il y en a un voir trois sur la vingtaine de Généraux et officiers. 

Tout ce beau monde y ai allé de son indignation surtout un certain Jean-Luc Mélenchon qui a eu une frénésie du tweets pour condamné ceux qu'il considère comme des "contre-révolutionnaires".

En premier Consul du "Comité de Salut Public", il voue aux gémonies ceux-là même, qui risquent leur vie pour la sienne. "Il faut les châtier !" clame-t'il dans une vidéo. Demandant presque le Tribunal Révolutionnaire pour ces félons, ce "quarteron de généraux en retraite".

Lui qui parle d'un appel à l'insurrection intolérable, lui qui pourtant idolâtres les insurrections de par le monde et notamment la "Révolution Française".

Il vous dira que la révolution était un soulèvement populaire. 

Dont acte, voyons les leaders de l'époque, Maximilien de Robespierre avocat de profession, Georges Danton également avocat, Honoré-Gabriel Riqueti de Mirabeau issu de la noblesse étant Comte de Mirabeau et le fameux Marat né en Suisse médecin et journaliste.

Pas très populaire tout ça ! 

Rappelons que Lénine était également avocat et qu'Ernesto Guevara dit le "Che" était lui aussi médecin. 

Ça fleure bon le populo, n'est-ce pas ?!

En fait, pour Mélenchon, une révolution, une insurrection est bonne, uniquement si elle est menée par des CSP+ des centres urbains à tendance "quinoa- boulgour, bobo-éco+ et si possible intersectionnels" 

Toujours est-il que dans leur lettre ouverte les généraux n'appellent nullement à l'insurrection, contrairement à Mélenchon qui à chaque meeting ou manifestation l'appelle de ses vœux. 

Par contre, on ne l'entend plus quand il s'agit de condamner fermement le terrorisme-là, il ne demande pas un procès "de Nuremberg". 

Indignation à géométrie variable chez monsieur le : "lider Máximo de la Revolución".

Ces hommes qui ne sont plus soumis au devoir de réserve usent de leur liberté d'expression, concept étranger aux nostalgiques de l'URSS et de Staline de chez LFI.

Et ils font juste l'amer constat, que font les Français d'en bas. 

Vous savez ces Français qui "fument des clopes, boivent du rouge, mangent de la viande et qui roulent au diesel", ces Français pas assez intelligents selon Gilles Legendre de LREM, "illettrés ou sans dents" selon l'actuel locataire et le précédent locataire de l'Elysée. Ces Français qui adorent Johnny, Michel Sardou, Patrick Sébastien, Jean-Marie Bigard, Jean-Paul Belmondo, la Patrouille et le Tour de France, ces Français qui se sentent dépossédés. 

Ces Généraux, sont victimes de ce que j'appelle le syndrome du "tonton Serge". Vous savez cet oncle qui nous dit, de mettre la ceinture de sécurité en voiture et que nous regardons tous avec ce regard qui dit: "tais toi grâce à toi on va avoir un accident, tu appelles le mauvais œil !". 

Généraux taisez vous, car si la "guerre civile" éclate ce sera de votre faute.

Enfin, je termine en apportant mon soutien à ces retraités de l'armée qui ont fait plus pour leur pays et cela au péril de leur vie, que certains journalistes et hommes politiques. 

Florian Marek.

 

 

 


Ankieta
Czy to już koniec Platformy?

 

POLECANE
Wydarzenia

Związek

Ankieta
Czy to już koniec Platformy?
Tygodnik

Opinie

Popkultura